Paroles d’ouvriers

posted in: Témoignages | 0

Il n’y a pas longtemps, des dizaines d’ouvriers de l’usine ont été licenciés. Malheureusement, on était une minorité à vouloir faire grève ; on n’avait pas le rapport de force. C’est parce que, pour le moment, la direction a réussi à casser l’union entre les ouvriers de l’usine. Elle intimide, fait pression de plein de façons… Les gens ont peur de bouger ; ils ont peur pour leur emploi. Mais ça ne va pas durer. Les ouvriers vont faire le gros dos quelques temps puis ils en baveront tellement qu’ils se remettront ensemble en action. Notre seule force, notre seul pouvoir, vient de la base. Sans la lutte de la base, on n’est rien face à la direction !

Faut dire aussi que la direction engage beaucoup de saisonniers précaires qui sont sur un siège éjectable. Et elle prend même des étudiants (peu coûteux) qui viennent remplacer les dizaines de travailleurs qui ont été licenciés il n’y a pas longtemps. C’est scandaleux.

Notre patron, c’est une multinationale. Il s’en fout des travailleurs. Tout ce qu’il veut, c’est faire de l’argent. Nous, on voudrait que l’usine continue de tourner des années et des dizaines d’années. Mais si, à un certain moment, délocaliser peut rapporter des bénéfices plus gros à ceux tout en haut, ils n’hésiteront pas une seconde et tant pis pour les petits travailleurs : ce ne sont que des chiffres !

Paroles d'ouvriers