Réflexions d’Yvon, un travailleur de FedEx-TNT

posted in: Actualités, Témoignages | 0

FedEx-TNT changerait ses plans en matière de licenciements. Le groupe passerait de 681 licenciements secs à 157…

Comment expliquer cette marche arrière ? Est-ce que ce sont les réunions intensives avec les partenaires sociaux qui ont fait changer d’avis les dirigeants de FedEx-TNT ? Ou bien n’est-ce que la conséquence d’une conjoncture indépendante de la volonté du groupe ?

Autant de questions que l’on se pose…

Lors de l’annonce de licencier les 681 personnes, le groupe FedEx-TNT avait la ferme intention de procéder à son plan de restructuration qui devait se terminer en mars 2022. Et ce malgré les bonnes performances de l’aéroport et le faible coût par pièce (1,75 cout par pièce Liège et de 2,95 coûts par pièce CDG Paris)…

Qu’est-ce qui a réellement changé depuis l’annonce du licenciement le 19 janvier 2020 ?

On sait que DHL vient d’investir 170 millions d’euros dans son nouveau HUB à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Il s’agit d’un montant record depuis son arrivée dans le pays en 1976. Un nouveau HUB dont l’emplacement intéressait potentiellement FedEx. Il est arrivé à FedEx la même chose qu’à Liège concernant le rachat de terrain par la compagnie Alibaba ! On peut dire que le groupe a été coiffé au poteau par DHL (91 000 m² de terrain, soit l’équivalent de 13 terrains de foot)…

Est-ce cela qui a permis de diminuer les licenciements à Liège Airport ? Peut-être mais pas que ; il y aussi la capacité de stockage qui est à prendre en compte. La récente évolution en matière d’activité économique vire plutôt à e-commerce ; ce sont essentiellement des acteurs qui palettisent leurs colis et qui ne rentrent pas forcément dans un système « convoyable ». Cela les obligerait à avoir entre le déchargement et le chargement des marchandises une capacité de stockage capable de ne pas faire ralentir les opérations même si la palette transite dans le HUB (centre de tri) très rapidement.

Est-ce qu’ils se sont aperçu qu’à Charles de Gaule, il n’y avait pas la capacité de stockage pour assurer la livraison dans les délais impartis ? Peut-être mais pas que, car il y a aussi le marché qui évolue rapidement. Les grands concurrents comme DHL et UPS ont fait de gros investissements sur le sol européen, ce qui obligerait FedEx-TNT à redéfinir sa position sur le sol liégeois afin d’être compétitif en matière de just-in-time (le juste-à-temps au niveau des livraisons).

Mais alors qu’est-ce qui a fait réellement changer d’avis le groupe FedEx-TNT ??

Il y a trois scénarios qui se dessinent !

  1. La première raison serait qu’effectivement FedEx doive absolument faire de l’aéroport de Liège un acteur majeur dans ses stratégies de développement. Ce qui s’annoncerait comme une bonne nouvelle pour les travailleurs dans le futur.
  2. La deuxième possibilité serait que l’annonce reste dans leurs stratégies de réorganisation du site de Liège, que le groupe FedEx avait réellement l’intention de ne pas virer toutes les personnes mais plutôt de profiter d’une annonce choc pour faire changer toutes les conventions dans l’entreprise de Liège et externaliser certains postes comme la sécurité externe. Une stratégie sournoise que beaucoup d’entreprises utilisent pour contourner la CCT 32bis (fusion et acquisition) et que les dirigeants des pays dits démocratiques utilisent à profusion pour faire passer des lois abjectes.
  3. La troisième possibilité serait que les dirigeants du groupe continuent leurs intentions de licenciement petit par petit afin d’atténuer les revendications et la colère des travailleurs dans le temps. En effet, on n’est pas à l’abri d’un retour sur leurs positions dans un futur proche ou d’un démantèlement progressif, comme pour Caterpillar.

Voilà pourquoi nous devons rester solidaires, mobilisés et attentifs à l’évolution de cette restructuration car pour le moment certaines personnes ont tendance à crier victoire beaucoup trop rapidement !!

Yvon, travailleur chez FEDEX-TNT
Réduction des licenciements chez FEDEX-TNT : l'arbre qui cache la forêt ?